Accueil > Témoignages > Rencontres des éco-activités du Grand Ouest 2007 : vidéos sur les "espoirs éco-technologiques"

Rencontres des éco-activités du Grand Ouest 2007 : vidéos sur les "espoirs éco-technologiques"

En octobre 2007, ont eu lieu à Rennes les 1ères Rencontres des éco-activités du Grand Ouest. A cette occasion, le RDT Bretagne, Bretagne Valorisation et Bretagne Innovation ont contribué à la réalisation d'un mur de vidéos dédié à des "espoirs éco-technologiques" (9 projets en phase d'émergence).

Odipure : de l'épuration à la méthanisation

odipure

Odipure, basée à Ploufragan (22), spécialisée dans l’épuration et le traitement des eaux usées, développe un process de méthanisation de déchets organiques et graisseux, incluant une étape de pré-traitement.

Odipure : la vidéo

Le Gros Chêne : projet de station de méthanisation

groschene

L’exploitation agricole du Gros Chêne à Pontivy (22) travaille sur un projet de station de méthanisation à vocation de production, de formation et de démonstration qui sera installée à la ferme en intégrant des options pédagogiques.

Projet de station de méthanisation du Gros Chêne : la vidéo

Le LADES donne l'âge des eaux souterraines

lades

Le Laboratoire de datation des eaux souterraines (LADES) mène des recherches sur la datation des eaux souterraines par analyse des CFC et du SF6.

La connaissance de l’âge des eaux souterraines est un atout majeur pour obtenir des éléments de réponse à des questions essentielles dans la gestion durable de la ressource en eau.

LADES : la vidéo

HydroHelix Energies : produire de l'électricité avec les courants marins

hydrohelix

HydroHelix Energies, basée à Quimper (29), est spécialisée dans la production d’énergies à partir des ressources maritimes et fluviales.
HydroHelix Energies porte le projet MARENERGIE, labellisé par le Pôle Mer Bretagne et présenté dans la vidéo ci-après. Dans ce cadre, SABELLA, un démonstrateur d’hydrolienne - sorte d’éolienne immergée produisant de l'électricité grâce aux courants marins - sera installé au printemps 2008 dans l’estuaire de l’Odet avec pour objectif à terme d’industrialiser ce concept.

HydroHelix Energies : la vidéo

Windcap Energy : de l'électricité avec le vent et la houle

windcap

Windcap Energy, basée sur le Technopôle Brest Iroise, travaille sur des systèmes de production d’énergies renouvelables de sources éolienne (tours Windcap) et océanique (plateformes houlomotrices Seacap), les deux systèmes devant pouvoir être combinés.

Bleu-Blanc-Cœur : structurer une agriculture à vocation santé

bleublanccoeur

Bleu-Blanc-Cœur est une association qui organise une démarche de filières traditionnelles et riches en Oméga 3 – lin, herbe, luzerne, etc - depuis les producteurs jusqu’aux consommateurs dans le but de promouvoir une "Agriculture à vocation Santé".

Bleu-Blanc-Coeur : la vidéo

ENSCR : nouveaux émulsifiants biodégradables et biocompatibles

enscr

L'Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR) forme des ingénieurs chimistes et comprend plusieurs équipes de recherche regroupées au sein de l’Unité de recherche CNRS "Sciences Chimiques de Rennes".

L’Equipe "Chimie Organique et Supramoléculaire" de l’UMR CNRS 6226 propose une offre technologique concernant le développement de nouveaux émulsifiants cationiques biodégradables et biocompatibles. Ces nouvelles molécules "bio", qui respectent le nouveau règlement REACH, apportent des solutions originales en formulation pour l’industrie cosmétique (shampoings, crèmes et soins pour le corps), le domaine routier (émulsion de bitume), etc.

ENSCR (Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes) : la vidéo

L2PIC : des bicomposites utilisables en milieu marin

L2PIC

Le L2PIC (Laboratoire des Polymères Propriétés aux Interfaces & Composites), unité de recherche de l'Université de Bretagne-Sud (UBS), travaille à l’élaboration de matériaux polymères et composites dégradables ou compostables en fin de vie. Le L2PIC met actuellement au point des biocomposites utilisables en milieu marin.

Biocomposites du L2PIC : la vidéo

Laboratoire ECOBIO : offre technologique de phytoremédiation

ecobio

L’UMR-CNRS 6553 ECOBIO, basée à l’Université de Rennes 1, mène des recherches sur la compréhension du fonctionnement des écosystèmes.

Le laboratoire ECOBIO travaille notamment sur l’interaction génome-environnement. Ces recherches ont montré que la capacité naturelle des plantes à dépolluer l’environnement (sol et eau), connus sous le terme de la phytoremédiation, peut être stimulée grâce à des molécules naturelles.
Cette découverte présente un enjeu majeur dans le domaine de la biotechnologie environnementale, en permettant de contourner la stratégie visant à utiliser des organismes génétiquement modifiés (OGM).
Ce travail a fait l’objet de dépôt brevets aussi bien en France qu’aux Etats-Unis.

Phytoremédiation / Laboratoire "ECOBIO" : la vidéo



Autres témoignages liés