Accueil > Témoignages > Parole(s) d’innovateur(s) : « En innovation, l’écoute est primordiale »

Parole(s) d’innovateur(s) : « En innovation, l’écoute est primordiale »

Spécialiste de l’urbanisation des systèmes d’information, leader sur le marché de la mobilité, Urbans est une société en expansion. Dans un marché concurrentiel, elle a choisi d’être à l’écoute des besoins et des usages de ses clients pour leur proposer des outils vraiment adaptés à leurs métiers. Et ça marche ! Associé-gérant de l’entreprise vannetaise depuis 2008, Benjamin Champenois nous parle d’Urbans.

PAI : Urbans a multiplié son chiffre d’affaires par 5 entre 2012 et 2013, est passée de 10 à 30 collaborateurs en quelques mois, projette d’en embaucher une quinzaine supplémentaire cette année… Comment expliquez-vous ce succès ?

Benjamin Champenois : il y a deux approches possibles du marché technologique : du haut vers le bas ou du bas vers le haut. C’est celle-ci que nous avons choisie avec mon associé Xavier Audren, créateur d’Urbans. Et c’est également celle-ci que nous veillons à développer à travers la stratégie marketing construite et déployée par notre directrice marketing et communication Leïla Bouklikha. Nous partons des problématiques de nos clients pour leur proposer des solutions qui conviennent à leurs usages, et non l’inverse. Nous nous appuyons sur notre expertise en matière de dialogue des systèmes d’informations, notre cœur de métier. C’est à partir de ce socle que nous avons décidé, en 2011, de développer des solutions de mobilité pour faciliter la consultation et la manipulation d’informations adaptées aux usages des professionnels en environnement mobile. Urbans Facility, notre application mobile innovante, favorise par exemple les échanges entre une entreprise - quel que soit son secteur d’activité et quelle que soit sa taille -, ses collaborateurs nomades, ses clients, ses différents services. Nous avons plusieurs casquettes puisque nous sommes à la fois architecte de projet, intégrateur et assembleur de nouvelles technologies, et, éditeur. Nous nous positionnons de manière originale avec notamment une prestation de « guichet unique » pour nos clients.

PAI : c’est quoi l’innovation pour vous ?

BC : ce n’est pas forcément quelque chose de révolutionnaire. Innover, c’est ce qu’on fait chez Urbans : partir de l’expérience utilisateur et adapter les technologies ad hoc, partir de l’existant et le repenser pour donner de la valeur ajoutée. Pour qu’il y ait innovation, il faut d’abord trouver les bonnes informations, avoir les clés de lecture du marché. On comprend pourquoi l’écoute est primordiale. L’innovation technologique découle de ce savoir, et nous investissons beaucoup en R&D.

PAI : pour définir votre société, vous citez les termes envie, audace, différence, mais aussi esprit d’équipe et bienveillance : ce sont des mots importants ?

BC : ce ne sont pas des mots creux. Nous avons travaillé en interne, en ateliers, sur les valeurs que nous voulions porter et partager. Urbans est une histoire d’hommes et de femmes. On s’est promis avec Xavier Audren d’arrêter de grandir le jour où on ne pourra plus dire bonjour à tous nos collaborateurs, chaque matin, parce qu’ils seront trop nombreux. Ces valeurs infusent dans nos rangs, et se diffusent à l’extérieur : nous refusons ainsi de devenir incontournables pour nos clients. Plutôt que leur proposer des services qu’ils ne peuvent faire évoluer sans nous, nous leur permettons d’être indépendants.

PAI : vous êtes accompagnés dans votre évolution par VIPE, agence de développement et technopole de Vannes…

BC : les conseillers de VIPE sont des personnes d’expérience qui portent un regard différent du nôtre sur l’activité d’Urbans : leur recul nous est nécessaire. Ce sont eux qui nous ont présenté le programme SIDE* que nous avons intégré en juin 2013 : il nous permet d’être accompagnés dans la mise en place de notre stratégie de communication.

PAI : quels sont vos objectifs ?

BC : nous prévoyons de nous développer en France et à l’étranger, via des implantations commerciales. Nous progressons sur les nouveaux marchés de la mobilité, avec une évolution mesurée, choisie et non subie. Des recrutements sont prévus ; en passant de 10 à 30 salariés, nous avons fait le plus compliqué en termes de construction : nous sommes aujourd’hui en capacité de nous développer, bien campés sur nos fondations bretonnes.

* Structurer l’innovation pour le développement de l’entreprise, un programme piloté par Bretagne Développement Innovation



Autres témoignages liés