Accueil > Témoignages > Parole d’innovateur : "La compétivité par le prix ne suffit plus...il faut innover"

Parole d’innovateur : "La compétivité par le prix ne suffit plus...il faut innover"

Michel Houdebine a « toujours cherché à innover ». Le PDG de Houdebine SAS, ancien président du pôle de compétitivité Valorial, a développé son entreprise sur cette constante. Il s’apprête à lancer Ariane, un atelier « cuisine-traiteur » de 18 000 m2 à Noyal-Pontivy.

Paré à innover : Houdebine SAS a déjà deux sites de production ; pourquoi en construire un troisième ?

Michel Houdebine : Nous arrivons à saturation dans nos usines de Noyal-Pontivy et Crédin.  Avec notre partenaire Davigel, filiale du groupe Nestlé, nous avons décidé de nous doter d’un outil pour faire face à un développement à 10 ans et arriver à produire 21 500 tonnes en 2020. Notre cœur de métier restera le même : la production de plats cuisinés, avec une constante logique  de qualité nutritionnelle, de santé et de bien-être du consommateur que celle que nous défendons aujourd’hui. Mais cette unité performante va permettre à la société de consolider son développement et d’attaquer de nouveaux marchés, dont celui très prometteur de la restauration hospitalière.  Le  plat cuisiné doit être de qualité et apporter du plaisir à celui qui le  mange, qu’il soit à l’hôpital ou chez lui.  Il doit aussi s’adapter aux nouvelles façons de vivre du consommateur qui veut pouvoir prendre son déjeuner à son   domicile, au bureau ou assis  sous un arbre : l’innovation n’est pas seulement dans l’outil de production, elle est aussi dans notre capacité à répondre à ces nouvelles envies. Le consommateur veut manger bon, sain,  pratique. Ariane est créée pour faire face aux mutations progressives dans l’agroalimentaire, et concevoir l’aliment de demain. J’ai  tenu  à ce que cette unité soit implantée à Noyal-Pontivy, Au cœur du bassin de production breton, pour la quantité et la qualité des matières premières qu’il nous apporte, pour être au plus près de nos fournisseurs : la traçabilité « naturelle » de  leurs produits et leur réactivité sont pour nous un atout.

Pai : La Bretagne est la 1re région agroalimentaire française : comment peut-elle défendre et conserver ce leadership ?
 

M.H. : Garder une place de leader n’est pas simple. On a vu dernièrement vaciller en Bretagne des secteurs qui paraissaient inébranlables… partout  dans le monde,  Il y a de bons  produits, des entreprises qui innovent. Les  Bretons doivent se remettre en cause, ne pas s’endormir sur leurs acquis : le monde bouge très vite, les consommateurs zappent, il faut   adapter nos produits à leurs envies et à leurs modes de vie. Pour réussir, il faut que nos entreprises soient compétitives. Tout le monde est d’accord sur ce point. La compétitivité par le  prix ne suffit plus car les entreprises bretonnes sont aujourd’hui moins performantes sur ce volet.  Pour la qualité, elles sont toujours au top, mais elles ne sont plus les seules. Ce que les Bretons ont plus que les autres, ce sont des atouts structurels : un patrimoine agricole et maritime (du lait, de la viande, des produits de la mer et maraîchers…), un patrimoine humain, (des savoir- faire reconnus), un patrimoine culinaire (les   fondamentaux de la cuisine). Avec ces atouts, nous devons pouvoir apporter, en innovant constamment, de nouveaux produits et, au-delà, de nouvelles solutions qui correspondent plus à ce que veulent les gens. après avoir gagné par le prix et la qualité, la Bretagne gagnera demain par sa capacité à innover. Le même objectif  “rester la première région agroalimentaire” mais avec des moyens différents.

Quelques chiffres

Houdebine SAS élabore des produits cuisinés frais et surgelés. L’entreprise emploie 360 salariés, et réalise un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros. Le projet Ariane représente un investissement de 44 millions d’euros. 90 emplois sont à la clé. Le marché français de la restauration hospitalière est estimé à 500 millions de repas annuels.

Contact : Michel Houdebine - 02 97 38 31 11 - www.houdebine.com



Autres témoignages liés