Accueil > Témoignages > Filière Défense : Zoom sur Alyotech

Filière Défense : Zoom sur Alyotech

Alyotech se positionne sur deux domaines de  pointe : la R&D externalisée auprès des grands industriels et les systèmes d’informations appliqués dans les télécoms. 

Le Groupe Alyotech est présent en France, au Canada, aux Pays-Bas, en Belgique, au Maroc et en Inde. Le groupe réalise un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros et compte 2000 personnes, pour la plupart ingénieurs et docteurs. En France, Alyotech couvre l’ensemble du territoire à travers ses différentes implantations : Paris/Ile de France, Rennes, Nantes, Toulouse, Lyon et Bordeaux.

Alyotech à Euronaval 2012

Pour Alyotech, participer à Euronaval, c’est avoir l’opportunité de promouvoir son expertise à l’échelle mondiale et ainsi se donner les moyens de poursuivre son développement.

Pour sa première participation au salon, Alyotech souhaite présenter aux principaux acteurs et partenaires commerciaux l’éventail de ses applications et, notamment, ses solutions de simulation dans le domaine de la surveillance et de la sécurité maritime.

Mercuda : Rapidité et réalisme

Mercuda sera le « produit phare » du stand Alyotech avec, en particulier, la mise en avant du projet Nemo construit à partir du produit Mercuda et ayant pour objectif la modélisation de théâtres d’opérations marines. Le logiciel Mercuda a été développé dans le but de répondre aux problématiques de surveillance, d’observation et d’identification et offre une solution complète de simulation numérique. Objectif : face à la complexité, la variabilité et les contraintes budgétaires des essais en mer, fournir une alternative flexible, interactive et moins onéreuse.

Grâce à sa technologie GPU (Graphics Processing Unit) adaptée au calcul intensif, Mercuda permet aux utilisateurs de générer des images et des signaux pour différents types de capteurs (fixes ou mobiles) et dans différentes bandes spectrales (radar, visible, IR). Ses principaux atouts : vitesse, réalisme et simplicité  d’utilisation. Ses champs  d’application : surveillance, détection, protection, sauvetage,formation et préparations de missions.

Planifié sur deux ans et labellisé par le Pôle Mer Bretagne, le projet Nemo est porté par un consortium de six partenaires : Thales Optronique et Thales Systèmes Aéroportés en tant qu’utilisateurs, Artal Technologies et Alyotech pour les développements informatiques et, enfin, Télécom Bretagne et l’Ifremer pour le soutien académique.

Stéphane Malledant Ingénieur d’Affaires chez Alyotech, à propos des performances du projet Nemo/Mercuda

« Dans le projet Nemo, la véritable innovation réside dans le fait de tirer parti des processeurs graphiques pour faire de la simulation numérique, rapide et interactive. Cette technologie apporte au compromis réalisme / temps de calcul une dimension et une performance jamais égalées. Dans le domaine de la simulation de surveillance maritime, il n’existe pas d’équivalent en France. Euronaval va donc nous permettre d’observer ce qui se fait au-delà de nos frontières et de sonder les réactions des prospects internationaux. »



Autres témoignages liés