Accueil > Actualités > Urbanfarm conçoit une FarmBox pour cultiver des végétaux en ville

Urbanfarm conçoit une FarmBox pour cultiver des végétaux en ville

Brève

Créée en mai 2016 à Rennes, la société Urbanfarm est spécialisée dans l’agriculture urbaine. Elle a mis au point une FarmBox, un container maritime aménagé spécifiquement pour cultiver des végétaux au cœur de la ville, au plus près des clients.

Equipée de diodes électroluminescentes, d’air filtré, d’un système d’arrosage produisant une eau traitée par rayonnement ultra-violet et d’un contrôle du microclimat par capteurs, la FarmBox garantit un biotope idéal pour le développement des plantes, tout au long de l’année. Elle a été conçue pour produire jusqu’à une tonne par mois de plusieurs variétés de salades et de plantes aromatiques biologiques. Plantées à la verticale, les cultures sont totalement dépourvues de pesticides, d’herbicides, d’OGM ou d’engrais chimiques.

La start-up certifie une livraison en moins d’une heure après la récolte, garantissant la fraîcheur des produits et une meilleure conservation. Elle développe par ailleurs une économie locale sans impact environnemental, grâce à une distribution en vélo de ses clients : restaurateurs, commerçants et particuliers.

Une première FarmBox expérimentale entrera en activité au mois de septembre dans l’enceinte du Centre culinaire contemporain de Rennes pour approvisionner son restaurant. Fabien Persico, fondateur d’Urbanfarm, envisage d’en installer trois autres sur Rennes ; l’objectif étant d’en implanter une dizaine sur la région Bretagne d’ici à fin 2017. Passionné par les végétaux et fils d’agriculteurs, le jeune homme de 24 ans s’intéresse depuis de nombreuses années à la création de microclimat pour la culture de plantes. Il a suivi le programme accéléré StartMeUp de Rennes Atalante et est actuellement accompagné dans le cadre de l’incubateur Emergys.

Urbanfarm est en cours de campagne de crowdfunding via la plateforme GwenneG. Elle espère lever 10 000 euros de fonds pour financer une partie de l’équipement de la FarmBox, le loyer de l’emplacement, le vélo de livraison et sa remorque ainsi que le besoin en fonds de roulement nécessaire à la mise en activité pour les 3 prochains mois. Deux à trois nouveaux emplois pourront être créés avant la fin de l’année 2016, lesquels seront accompagnés d’une formation d’agriculteur urbain.



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...