Accueil > Actualités > Un algorithme pour surveiller le foie

Un algorithme pour surveiller le foie

Brève

Lucas Royer, thésard à l’IRT B<>Com de Rennes (Ille-et-Vilaine), travaille sur un algorithme qui permet d’anticiper et de modéliser les changements du foie lors d’une opération. 

Le foie est un organe mou, sur lequel il est difficile d’intervenir : ce dernier se déforme au rythme des mouvements inhérents à une chirurgie (respiration du patient, gestes du médecin…). Lors d’une opération comme l’ablation d’une tumeur, ces modifications sont suivies en temps réel par échographie. Problème : cette technique de visionnage n’est que partielle, et, en règle général, des os viennent cacher une partie de l’image. « Seules 50 % des tumeurs sont visibles. L’idée est donc de fusionner cette image avec l’IRM du patient qui offre une information beaucoup plus complète », explique Lucas Royer. En combinant ces informations, le modèle algorithmique du chercheur permet d’augmenter la précision du travail des chirurgiens.

L’action de l’algorithme se divise en deux tâches. D’abord, comprendre la trajectoire de l’organe mou (un processus testé en 2014 à l’Inria de Rennes), puis reconstituer l’image incomplète en temps réel sur l’échographie. Si les essais se montrent concluants, les travaux du chercheur permettront d’améliorer la lutte contre le cancer du foie : chaque année, 15 % des ablations par radiofréquence échouent.

Source : « Suivre les déformations du foie » (Klervi L’Hostis), Science-Ouest de Mars 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...