Accueil > Actualités > UBS : 4 projets de chercheurs retenus par l'ANR

UBS : 4 projets de chercheurs retenus par l'ANR

Brève

La nouvelle Agence nationale de la recherche a retenu quatre projets de l'Université de Bretagne Sud. Trois ont trait aux technologies de l'information. Dans le dernier on se propose d'étudier le traitement d'effluents d'élevages porcins pour en extraire du méthane.

L'agence nationale financera des travaux sur la technologie de l'information La nouvelle Agence nationale de la recherche a retenu quatre projets de l'Université de Bretagne Sud. Trois ont trait aux technologies de l'information. Dans le dernier on se propose d'étudier le traitement d'effluents d'élevages porcins pour en extraire du méthane. Pas de recherche sans argent. À ce titre, la reconnaissance de quatre projets de l'UBS par la nouvelle Agence nationale de la recherche est particulièrement bien accueillie en Morbihan. « Il faut compter entre cent et deux cent mille euros par projet », apprécie le président de l'UBS Éric Martin qui voit surtout dans cet accord et celui donné par l'Europe à la participation de l'UBS à cinq autres nouveaux projets de recherche « une reconnaissance du travail de nos laboratoires en dépit de l'absence de chercheurs permanents. Les grands organismes de recherche (CNRS, Ifremer, Inra...) tardent en effet à s'établir dans notre jeune établissement. » À l'UBS, la recherche repose sur 250 enseignants-chercheurs et par 150 doctorants [2]. Trois des projets retenus par l'agence nationale concernent les technologies de l'information : communications numériques (futures générations de téléphones portables...), sécurité des systèmes intégrés (confidentialité des données...)... Ils sont adossés au pôle de compétitivité « Images et réseaux » de la région Bretagne. Le quatrième s'inscrit dans une autre grande attente sociale, celle du développement durable. Il s'agit d'étudier le traitement d'effluents biodégradables : lisiers de porcs. « C'est la première fois que l'UBS voit sa capacité de recherche reconnue de telle manière », se félicite le président Martin qui espère que cette sorte de « labellisation » incitera les entreprises morbihannaises à faire appel aux services de l'UBS pour des travaux de recherche « Ce qui est jusqu'à présent extrêmement rare. »



Lien :

Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...