Accueil > Actualités > Projet Azostimer : le Groupe Roullier a commencé à moissonner !

Projet Azostimer : le Groupe Roullier a commencé à moissonner !

Projet innovant

Labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique en 2007, le projet Azostimer visait à développer de nouveaux engrais naturels constitués à base d’algues pour apporter une réponse innovante aux problèmes agro-environnementaux posés par la fertilisation azotée. Les premiers produits issus de ces travaux sont aujourd’hui commercialisés en Amérique du Sud par Timac Agro (Groupe Roullier), porteur du projet.

Améliorer le bilan agro-environnemental des plantes de grande culture par une fertilisation maîtrisée est aujourd’hui un impératif pour les agriculteurs européens et du monde entier. Cet impératif s'inscrit pleinement dans la démarche d'agriculture écologiquement performante portée par la Région Bretagne.

Initié en 2008, le projet Azostimer avait pour objectifs de développer de nouveaux fertilisants à base d'algues marines bretonnes et de nouveaux outils capables d'analyser les besoins précis des plantes en matière d'engrais, afin de réduire les impacts sur l'environnement (air, sol, eau).

Il a permis la sélection, en conditions contrôlées, de 2 extraits naturels actifs sur le prélèvement d'azote et la croissance de plantes cultivées dans des conditions normales de fertilisation et en conditions de carence azotée. Ces résultats sont aujourd'hui déjà exploités commercialement en Uruguay et au Paraguay par des filiales du Groupe Roullier. Timac Agro International poursuit en outre le développement de nouveaux fertilisants azotés associant des algues marines locales et d’acides provenant de l’humus. Il a également permis de tester de nouveaux outils de diagnostic, utilisant la fluorescence naturelle des plantes, afin d'ajuster les doses d'engrais aux besoins réels des plantes.

Labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique, le projet collaboratif Azostimer réunissait Timac Agro, Anaximandre (Landerneau, 29), Force A, l’Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR) et l’INRA de Caen. Il a été financé par le Fonds unique interministériel (FUI), la Région Bretagne et Rennes Métropole.

--

Voir la vidéo « Success story » réalisée par le Pôle Mer Bretagne Atlantique :

 



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...