Accueil > Actualités > Mulann et le come-back du son analogique

Mulann et le come-back du son analogique

Brève

A Lannion (Côtes-d’Armor), Mulann relance la bande son à destination des studios de musique. Un marché de niche qui permet de faire travailler à la fois son bureau d’études breton et son usine d’Avranches (Manche).

Spécialisée dans les bandes magnétiques de cartes bancaires et de tickets de transport, Mulann a racheté l’usine Pyral d’Avranches en 2015. Ce faisant, l’entreprise a également acquis les procédés chimiques qui permettent de fabriquer les bandes magnétiques bien connues des amateurs de K7 audio mais surtout appréciées des musiciens. « Le son analogique a une qualité que n'atteignent pas les enregistrements numériques. En plus, les bandes peuvent se conserver très longtemps et sans énergie », détaille Jean-Luc Renou, directeur. 

Sous la marque Recording The Masters, Mulann va donc partir à la conquête des studios d’enregistrement mais les mélomanes ne sont pas les seuls concernés par ces bandes magnétiques. Entreprises d’archivage, scientifiques, armée… Tous ces acteurs peuvent avoir besoin des fameuses bandes. Et le marché est mondial :  « 50 % aux États-Unis, 30 % en Europe, le reste en Asie-Pacifique », précise le directeur de Mulann.

Source : "Mulann relance les bandes-son dans le monde depuis Lannion" (Ronan Le Tellec), Ouest-France Entreprises du 9 juin 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...