Accueil > Actualités > MéGo!, de la collecte à la transformation des mégots

MéGo!, de la collecte à la transformation des mégots

Projet innovant

Avec son activité de collecte, de dépollution et de transformation de l'acétate de cellulose contenue dans les mégots de cigarette, MéGo ! a créé la première unité de valorisation des mégots en France à Bourg-Blanc (Finistère).

L'idée de Bastien Lucas, créateur et gérant de MéGo !, part d'un constat alarmant. Les deux-tiers des mégots finissent dans la nature, sur les trottoirs ou dans les égouts. Et un filtre de cigarette met quinze ans à se dégrader. Ce faisant, il libère des substances toxiques issues de la combustion : nicotine, goudron, arsenic, méthanol, ammoniac, plomb, résidus de pesticides, de métaux lourds, de phénols, d'acide cyanhydrique... Et par ruissellement, les filtres et ces produits finissent souvent dans l'eau.

Aux entreprises et collectivités tentées par sa démarche, MéGo ! propose un pack de communication pour sensibiliser les fumeurs (affiches, autocollants, cendriers de poche), une gamme de cendriers design et un service de ramassage des mégots, partout en France.

Une fois rendues à Bourg-Blanc, les clopes sont triées avant d'être broyées puis traitées. " Un kilo collecté contient 2 000 mégots. On y trouve 12 % de papier, de tabac et de cendres et 8 % de boues que l'on sépare des 80 % d'acétate de cellulose, détaille Bastien Lucas. C'est la matière qui compose les filtres, celle qui nous intéresse. Tous les polluants qu'elle contient sont extraits dans l'eau via une technologie en circuit fermé. Ils sont ensuite évacués en déchets dangereux. "

Au terme du processus, on retrouve, d'un côté, de l'eau dépolluée réutilisée pour le cycle suivant et, de l'autre, des boues d'acétate de cellulose. Une fois séchées, elles sont fondues puis thermo-compressées. Le résultat ? Des plaques de matière plastique qui deviennent des poubelles de rues, du mobilier, voire des cendriers...

Source : Economie circulaire. MéGo, la petite entreprise qui recycle les mégots, Ouest-France, 1/12/2017

Plus d'informations : http://me-go.fr/

Crédits photo : MéGo !



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...