Accueil > Actualités > Le robot chirurgien sera breton

Le robot chirurgien sera breton

Brève

À l’Inria de Rennes (Ille-et-Vilaine), Alexandre Krupa développe un robot capable d’effectuer des opérations médicales semi-invasives nécessitant l’insertion d’aiguilles. 

« Le point fort de notre système, c’est qu’il tire profit d’un aspect que les chirurgiens considèrent comme un inconvénient : la flexibilité de l’aiguille. Car elle amène une difficulté supplémentaire à la réalisation de leur geste lors d’une insertion manuelle », explique Alexandre Krupa. Pour tirer parti de cette flexibilité, le logiciel développé par le chercheur calcule les mouvements de la machine et ceux de l’opéré, afin d’adapter la trajectoire et la forme de l’outil. Par exemple le robot peut déformer l’aiguille en S, pour contourner un obstacle de manière ultra précise. 

Pour l’heure, ce dispositif est encore en phase d’étude — l’équipe bretonne travaille sur une machine entièrement autonome, afin de s’assurer de la faisabilité du projet. À terme, un chirurgien sera toujours présent pour superviser l’action du robot. Les premiers modèles devraient arriver sur le marché d’ici 5 à 10 ans.

Source : « Un robot qui apprend à viser » (Klervi L’Hostis), Science Ouest de mars 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...