Accueil > Actualités > Le projet SARAH (laboratoire VALORIA - UBS) soutenu par l'ANR

Le projet SARAH (laboratoire VALORIA - UBS) soutenu par l'ANR

Brève

Le projet SARAH (Services distribués Asynchrones pour Réseaux Ad Hoc) résulte d'un travail de concertation réalisé entre plusieurs laboratoires dont le Laboratoire VALORIA(UBS). Il a été soutenu par le GIP ANR dans le cadre de l'appel à projet ARA SSIA (Programme Sécurité, Systèmes Embarqués & Intelligence Ambiante).

Le projet SARAH (Services distribués Asynchrones pour Réseaux Ad Hoc) résulte d'un travail de concertation réalisé entre plusieurs laboratoires dont le Laboratoire VALORIA(UBS). Il a été soutenu par le GIP ANR dans le cadre de l'appel à projet ARA SSIA (Programme Sécurité, Systèmes Embarqués & Intelligence Ambiante). Résumé du projet : Le projet SARAH (Services Asynchrones pour Réseaux Ad Hoc) repose sur l'hypothèse que l'approche DTN [1] sera adoptée largement dans un futur proche afin de supporter la communication asynchrone dans des environnements ad hoc autonomes partitionnés. Dans cette optique, nous souhaitons nous intéresser aux problèmes relatifs au déploiement et à l'utilisation de services distribués sur des équipements mobiles capables de communication ad hoc asynchrone. Dans la mesure où aucun standard de fait n'est encore apparu dans ce domaine, nous nous proposons de définir notre propre modèle de communication ad hoc asynchrone, et de mettre en œuvre à titre expérimental une plate-forme intergicielle conforme à ce modèle. Cette plate-forme servira ensuite de cadre de déploiement pour des services distribués asynchrones, c'est-à-dire des services pouvant être déployés dans un environnement ad hoc partitionné, et pouvant être découverts et invoqués sur la base d'une combinaison judicieuse de communication de proximité et de communication asynchrone. Lors de la conception de cet intergiciel de communication et de ces services asynchrones, une attention tout particulière sera portée aux problèmes de sécurité résultant de l'absence de connectivité debout en bout dans le type d'environnement considéré. D'autre part, des techniques de modélisation abstraite et de simulation seront mises en œuvre en vue d'évaluer et d'améliorer notre modèle de communication, et afin d'examiner comment des services asynchrones réalistes pourront se comporter dans différents types de réseaux. Mots-clés : réseau mobile ad hoc, réseau asynchrone, réseau orienté contenu, services distribués asynchrones Membres de ce projet : Laboratoire VALORIA, EA2593, Université de Bretagne Sud Laboratoire LABRI, Université de Bordeaux, UMR 5800 Laboratoire LIH, Université du Havre, EA 3219 Laboratoire XLIM, Université de Limoges, UMR EA 2632 Budget : 272 k€ réparti entre les différents membres du projet.



Lien :

Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...