Accueil > Actualités > Le blé noir breton voit de nouveau l'avenir en rose !

Le blé noir breton voit de nouveau l'avenir en rose !

Brève

Après avoir été délaissé au profit du blé et du maïs, le blé noir ou sarrasin fait son grand retour en Bretagne. Sa culture bénéficie désormais d’une IGP (Indication Géographie Protégée) et il dispose de nombreux atouts économiques et environnementaux à faire valoir.

« Nous manquons sérieusement de blé noir en France. 70% de nos besoins sont importés de Chine et des pays de l’Est » indique Gérard David, technicien agricole chez Triskalia dans le Morbihan. La Bretagne a recommencé à produire du blé noir pour pallier ce manque.

Sa culture se pratique selon des normes fixées dans le cahier des charges de l’association Blé Noir Tradition Bretagne, basée à Ploërmel. Le sarrasin breton bénéficie désormais d'une Indication Géographique Protégée (IGP) qui induit un cahier des charges strict et garantit que le produit est cultivé, stocké et écrasé dans la région. C’est le cas de la parcelle de 6 hectares de Didier Le Pallec. L’agriculteur d’Arzal (Morbihan) a choisi de revenir à la culture du blé noir car « ça coûte moins cher à implanter » et qu'elle est peu polluante.

2.200 hectares ont été semés cette année et les débouchés, à commencer par les crêperies, ne devraient pas manquer. Triskalia a signé un contrat avec de nombreux agriculteurs garantissant le rachat de la production à 600 € la tonne. Le sarrasin est actuellement en pleine floraison et sera récolté à partir de mi-septembre.

Source : « Blé noir. La Bretagne retrouve sa culture ancestrale » (Gabriel Simon), Le Télégramme du 9 août 2014

--

Voir aussi la vidéo réalisée par Le Télégramme :

 



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...