Accueil > Actualités > Le biodiesel français poursuit son développement, notamment en Bretagne

Le biodiesel français poursuit son développement, notamment en Bretagne

Brève

Encouragée par les mesures gouvernementales en faveur des biocarburants, la filière française des huiles et protéines végétales, PROLEA, poursuit le développement du biodiesel en garantissant aux agriculteurs des débouchés en France et en Europe.

Afin de répondre aux annonces successives du Gouvernement concernant le développement des biocarburants en France, la filière française des huiles et protéines végétales PROLEA, regroupant les industriels et les fédérations agricoles du secteur, continue de développer la filière de production du biodiesel gérée par la filiale Diester Industrie. De 400.000 tonnes en 2005, Diester Industrie a prévu de porter sa production à 1,2 Mt en 2007 et à 1,8 Mt en 2009.

Elle prévoit donc de créer de nouvelles unités de trituration et d'estérification chargées pour les premières de récupérer l'huile des graines de colza et de tournesol et pour les secondes de transformer ces huiles en ester méthylique ou Diester®. Ces nouvelles usines seront construites près des dépôts et raffineries de pétrole déjà existants et nécessaires pour l'incorporation du biodiesel dans le gazole.

C'est le cas par exemple à Montoir en Bretagne où une nouvelle unité de trituration et d'estérification va voir le jour. Ce nouvel outil industriel installé sur le port triturera à terme 600.000 tonnes de graines de colza par an, provenant principalement des cultures du grand Ouest de la France (Bretagne, Pays de Loire, Poitou-Charentes et Centre). Cette usine permettra d'alimenter en huile l'unité de fabrication de Diester®, d'une capacité de 250.000 tonnes, qui sera implanté à proximité.

Outre l'huile de Colza de l'unité de Montoir, l'usine d'estérification accueillera également l'huile de tournesol provenant de l'usine de trituration de Saint-Nazaire et l'huile de Colza de l'unité de Brest.

Les co-produits issus de ces étapes de production seront redirigés vers les fabricants d'aliments du bétail pour les tourteaux et vers l'industrie lipochimique en ce qui concerne la glycérine. Le Diester® produit par cette unité sera transporté par pipe-line vers la raffinerie de Donges située près de Montoir où il sera incorporé au gazole avant d'être distribué aux stations services et aux flottes de véhicules diesel de la région.

Source : Actu Environnement®



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...