Accueil > Actualités > La première micro-algue en 3D est bretonne

La première micro-algue en 3D est bretonne

Brève

La modélisation en 3D du Fragilium est le fruit de la collaboration entre la station Ifremer de Concarneau (Finistère), la société d’Impression 3D CAD de Landerneau (Finistère) et la modélisatrice Céline Lyaudet.

L’algue 3D est 2200 fois plus grosse que son homologue vivant. Mais la réplique est fidèle au détail près : « On retrouve toutes les plaques qui forment son chapeau, ainsi qu'un petit trou, qui est une caractéristique de la micro-algue » explique Claude Le Bec, le responsable du laboratoire Ifremer. C’est ce dernier qui a donné son nom au Fragilium après l’avoir découvert et décrit en 2008 dans une publication scientifique.

Il aura fallu deux à trois mois d’échanges et une quinzaine d’heures d’impression pour réaliser cette première sculpture. Les deux prochaines sont déjà en cours de réalisation et Claude Le Bec en espère 10, si le budget suit. Les enjeux ? La vulgarisation auprès du grand public via la thématique Art et science et la formation des scientifiques. 3500 euros sont encore nécessaires pour finaliser le projet.

Source : "Innovation. Une micro-algue modélisée en 3D, plus vraie que nature !" (Renée-Laure Euzen), Ouest-France Entreprises du 27 avril 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...