Accueil > Actualités > L’écosystème Brest Tech + [Brest, Lannion, Morlaix, Quimper] en ordre de marche

L’écosystème Brest Tech + [Brest, Lannion, Morlaix, Quimper] en ordre de marche

Brève

L'équipe opérationnelle de Brest Tech + a été présentée à la presse ce jeudi 14 janvier 2016. Sur la photo de gauche à droite : Véronique Lemonon, Frédéric Nicolas, Glen Baron et Nathalie Nicolas

La labellisation de la métropole Brest Tech+ [Brest, Lannion, Morlaix, Quimper] a été annoncée le 25 juin 2015. Depuis, l’écosystème s’organise. Dès septembre les Technopôle Brest-Iroise, Anticipa Lannion et Quimper Cornouaille se sont vus confier la mise en œuvre opérationnelle des propositions du dossier de candidature. La gouvernance se structure et courant janvier une partie de l’équipe opérationnelle sera à pied d’œuvre.

La gouvernance s’organise pour mettre en oeuvre le programme d’actions Brest Tech+

« Nous agissons pour la digitalisation de l’économie de l’ouest breton et le défi que nous aurons à relever ensemble est d’apporter un service homogène et de proximité sur la pointe Bretagne » souligne Eric Vandenbroucke, directeur du Technopôle Brest-Iroise.

Ceux qui doivent relever ce défi sont les technopoles de Brest, Lannion, Quimper et le Pôle Innovation du Pays de Morlaix.

16 entreprises du territoire (Orange, Sermeta, Le Télégramme, West Web Valley, Eco compteur, Kerhis…), des acteurs de la recherche et de la formation et des collectivités sont associés à la gouvernance, c’est le Conseil Brest Tech +. Ce Conseil s’appuiera sur une équipe dédiée et sur des opérateurs existants [Technopoles, pôle innovation du Pays de Morlaix, Chambres de commerce et d’industrie, Cantines, Chambre d’artisanat, Associations (IEF, AFEIT, ADEUPA,…)], … pour la mise en œuvre des actions de Brest Tech +.

Des ressources humaines dédiées
L’équipe opérationnelle associera à la fois des ressources dédiées et des opérateurs du territoire. Cette équipe opérationnelle dédiée sera répartie sur l’ensemble du territoire Brest Tech+ et oeuvrera à la concrétisation du plan d’action global.

Les animateurs, distribués sur le territoire, assurent une mission de proximité vis-à-vis de l’écosystème et d’animation thématique sur l’ensemble du territoire de Brest Tech +.

Le chef de projet a pris ses fonctions le 11 janvier. Il se nomme Frédéric Nicolas. Il a 38 ans. Il aura la responsabilité de coordonner l’équipe dédiée et d’associer les opérateurs pour la réalisation du plan d’actions. Il sera basé à Brest.

L’animateur basé à Brest se nomme Glen BARON.
Il a 25 ans et sera en charge de l’accélération de la croissance des startups de l’écosystème,
Ouest Startups.

L’animatrice basée à Lannion est spécialisée dans la communication digitale et se nomme Nathalie Nicolas.
Elle a 32 ans, elle accompagnera les entreprises Brest Tech+ dans leur communication online et coordonnera la communication digitale du label.

.

La correspondante basée à Morlaix se nomme Véronique Lemonon
Elle a 43 ans et est chargée de mission Accompagnement
de la création d’entreprises innovantes, au sein du Pôle Innovation du Pays de Morlaix.

L’animateur qui sera basé à Quimper est en cours de recrutement. Il se consacrera à la transition numérique.

Cette équipe est pilotée par le bureau exécutif Brest Tech+ composé des 3 directeurs des 3 Technopoles ainsi que de 4 dirigeants d’entreprises qui seront prochainement élus :  
-    Eric Vandenbroucke pour Brest et Morlaix
-    Estelle Keraval pour Lannion
-    Ronan le Den pour Quimper

Les 3 technopoles travaillent de concert avec les agglomérations de Brest, Lannion, Morlaix et Quimper.

Les actions programmées en 2016

« Les initiatives misent en œuvre vont permettre la connaissance réciproque des entreprises de l‘économie traditionnelle et des startups. Et par voie de conséquence élargir les marchés des startups, et favoriser le foisonnement des innovations à court, moyen ou long terme » précise Eric Vandenbroucke, Directeur du Technopôle Brest-Iroise.

« C’est également une opportunité pour notre économie traditionnelle d’être accompagnée dans sa transformation numérique » ajoute Ronan Le Den, Directeur de la Technopole Quimper Cornouaille.

A très court-terme, l’équipe opérationnelle va s’atteler à définir le plan de communication pour faire connaitre la Brest Tech+ et son écosystème dynamique. Il est d’ailleurs prévu que le nom Brest Tech+ change pour améliorer sa portée nationale et internationale.

« Brest Tech+ est un formidable label de reconnaissance du dynamisme numérique et économique de notre territoire. Faisons de ce label un outil au service de l’attractivité de notre territoire et du développement de nos startups » précise Estelle Keraval, Directrice d’Anticipa la technopole de Lannion Trégor.

Pour réaliser son objectif de digitalisation de l’économie de l’ouest de la Bretagne, l’écosystème a établi un programme d’actions.

1/ Mutation numérique. Il s’agit d’inciter et d’accompagner les secteurs d’activité traditionnels, IAA, Santé…,  à introduire dans leur modèle les technologies numériques, dans une logique de compétitivité.

2/ Accélération de startups. Il s’agit d’organiser les forces existantes dans des programmes d’accompagnement et d’accélération des startups complémentaires à l’accélérateur de startups privé West Web Valley :
• Le programme Ouest Startups pour permettre aux startups de l’Ouest breton de toute thématique de se positionner rapidement sur le marché.
• Le programme 222Business Pool pour accompagner les startups dans leur développement d’affaires et disposer d’une implantation commerciale à Paris.

3/ L’international. Il s’agit de détecter les salons internationaux sur lesquels être présents, d’armer les startups pour leur participation aux actions internationales French Tech, de construire un programme de formation et d’accompagnement individualisé.

Concernant les salons, la semaine internationale des sciences et technologies de la mer, Sea Tech Week, qui se tient à Brest en octobre, est déjà notée dans l’agenda Brest Tech+ pour son fil conducteur « la mer et le numérique ».

Concernant les actions internationales de la French Tech, 2 startups Brest Tech +, B.Sensory et Ticatag, faisaient partie des 190 startups françaises présentes au CES (Consumer Electronics Show) qui se tient à Las Vegas tous les ans. La France se situant juste derrière les Etats-Unis (193 startups) et devant Israël (17 SU), l'Angleterre (14 SU) et encore l'Allemagne (10 SU).

4/ Les talents ou le numérique comme vecteur d’inclusion. La croissance des entreprises passe par leur capacité à recruter de bons profils. La Brest Tech+ s’emploiera donc à soutenir les entreprises dans leurs actions de recrutement, dans la formation des jeunes et moins jeunes, afin de leur donner les moyens
d’entrer  /  revenir sur le marché de l’emploi, et aussi leur donner l’opportunité de créer leur entreprise.

A moyen terme, les Fêtes Maritimes de Brest 2016 et le West Web Festival, qui se tiennent en parallèle des Vieilles Charrues à Carhaix, seront deux temps forts pour valoriser les startups et démontrer le dynamisme digital du territoire.

Pour suivre l'actualité Brest Tech Plus :

http://thebresttechblog.tumblr.com/

@BrestTechPlus



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...