Accueil > Actualités > Kerhis : l’agriculture connectée, c’est son métier !

Kerhis : l’agriculture connectée, c’est son métier !

Brève

Installée à Chateaulin (Finistère) depuis 2003, Kerhis est une entreprise innovante qui développe des solutions informatiques et applications mobiles pour les filières agricoles. Elle vient de livrer au groupe Doux une première version de Konnect, une application qui permet aux membres de Doux de suivre en temps réel l’ensemble des lots de leurs élevages.

L'application Konnect développée par Kerhis permet de visualiser, via un simple smartphone, la croissance, les livraisons, l’alimentation, la souche etc. des 300 élevages du groupe volailler breton. A titre d’exemple, en affichant la courbe de suivi du poids, « on sait directement si les poulets ont le bon poids, sans avoir besoin de passer dans le poulailler », explique Maguelonne Le Quéau, chef de projet élevage chez Doux. Pour l’éleveur, le travail de suivi est ainsi simplifié, la paperasse significativement réduite.

Car, grâce à des pesons - sortes de perchoirs munis de balances électroniques connectées - disposés en plusieurs endroits du poulailler, plus de 10% des volailles sont régulièrement pesées automatiquement. Ainsi, « quand un client du Moyen-Orient veut un lot de poulets de 800 g, nous savons grâce à ce suivi quel lot chez quel éleveur sera prêt, à quelle date », précise Claude Jourdren du groupe Doux.

D’ici fin 2016, l’application Konnect va être étendue aux couvoirs et aux usines d’aliments du groupe Doux. Les silos d’aliments seront équipés de capteurs. Ainsi, Doux, les éleveurs, les sociétés d’aliments, le transporteur, … : toute la chaine pourra être connectée.

« En cette période de crise, nos clients ont de plus en plus besoin de précision pour garder leurs marges », indique Jo Dréau, le dirigeant de Kerhis. Sa société de 58 salariés travaille déjà pour les filières bovine, avicole, porcine (Kerhis pilote notamment le projet Domopig), lapin, en culture, et commence à travailler pour la filière lait.

Elle ambitionne de doubler ses effectifs et sa surface d'ici 5 ans !

Source : « High tech. Kerhis, start-up rurale, voit double pour son avenir » (Philippe Attard), Ouest France Entreprises du 11 avril 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...