Accueil > Actualités > Filière porcine : l’alliance entre Avril et Tönnies bénéficie à Abera

Filière porcine : l’alliance entre Avril et Tönnies bénéficie à Abera

Brève

Grâce à l’alliance de sa maison-mère, le groupe Avril, avec le géant allemand Tönnies, Abera va augmenter sa production de 25% et devrait créer 55 emplois sur les trois prochaines années. L’abattoir de Saint-Brice-en-Coglès (Ille-et-Vilaine) devra en effet approvisionner la nouvelle co-entreprise en viande de porc 100% français.

« Nous sommes historiquement spécialisés dans l’abattage et la coupe de viande depuis 1928. Mais pas dans l’élaboration, par exemple de barquettes de produits prêts à être consommés », explique Fabrice Chapelle, directeur général d’Abera. Abera avait envisagé cette hypothèse il y a une dizaine d’années mais sans concrétiser. C’est donc aujourd’hui le groupe Avril qui a choisi de s’associer avec le leader allemand du secteur pour créer une co-entreprise qui sera baptisée l’Atelier des viandes de France. Un nouvel atelier ouvrira prochainement dans l’Ouest de la France pour proposer des produits frais en barquettes issus de porcs 100% français, fournis par Abera.

Dans le cadre de ce partenariat, l’abattoir breton de 320 salariés devra chaque année augmenter sa production hebdomadaire de 1.500 porcs, durant trois ans. Ce qui devrait faire progresser la production de 25 %, sa production actuelle étant de 1 million de porcs par an (93.000 tonnes) provenant de 650 éleveurs. « Le budget prévisionnel est de 15 millions d'euros sur les trois ans. Nous allons notamment recruter 15 personnes cette année, puis 20, en 2017, et 20, en 2018. » précise Fabrice Chapelle.

Cette alliance s'appuiera sur le savoir-faire de Tönnies en matière de confection de produits finis pour approvisionner la grande distribution en produits frais issus de porcs nés, élevés, abattus, découpés et élaborés en France, conformément à une demande croissante des consommateurs.

Source : « Agroalimentaire. 55 emplois en trois ans chez Abera à Saint-Brice-en-Coglès » (Léo Schmitt), Ouest-France Entreprises du 12 janvier 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...