Accueil > Actualités > Economie circulaire. SLP sur tous les fronts pour valoriser la crépidule !

Economie circulaire. SLP sur tous les fronts pour valoriser la crépidule !

Projet innovant

Créée en 2008 à Cancale (Ille-et-Vilaine), SLP (Slipper Limpet Processing) a développé un procédé unique et breveté de décorticage à froid de la crépidule (ou berlingot de mer). En s’inscrivant dans une économie verte et circulaire, la société ambitionne ainsi de créer une nouvelle filière de valorisation de ce coquillage envahissant et mal-aimé pour en valoriser à la fois la chair et la coquille.

SLP, qui emploie une douzaine de salariés, souhaite réaliser une nouvelle levée de fonds de près d’un million d’euros dans les mois qui viennent afin de poursuivre son développement. L’entreprise avait déjà réalisé une première levée de fonds de 700.000 euros en 2014 afin d’industrialiser son process. Depuis, environ 100 tonnes de chair et 1.000 tonnes de coquille ont été produites.

La chair crue obtenue après décorticage à froid de la crépidule est aujourd’hui commercialisée auprès d’industriels de l’agroalimentaire et de certains grossistes de la restauration. Pour répondre à une nouvelle demande, SLP peut aussi envisager de nouveaux marchés pour de la chair pré-cuite.

Quant aux coquilles, elles sont aujourd’hui valorisées dans l’agriculture comme amendement calcaire pour les cultures maraichères bretonnes. D’autres marchés sont envisagés comme les apports calciques en alimentation pour les élevages avicoles de poules pondeuses mais aussi les travaux publics (éco-pavés drainants conçus dans le cadre du projet VECOP) ou le traitement de l’eau.

Quant aux approvisionnements, à l’heure actuelle, un seul bateau fournit SLP en matière première issue de la Baie du Mont Saint-Michel : le Papy basé à Cancale. Et là aussi, la pêche est respectueuse de l’environnement en recourant à des dragues sans dents qui n’abiment ni les fonds marin ni le coquillage.

Ainsi, l'exploitation de la crépidule selon le modèle mis en œuvre par SLP pourrait donc faire coup triple : réguler une espèce invasive, créer une nouvelle offre culinaire et offrir une ressource industrielle renouvelable.

Cette démarche durable a valu à SLP de faire déguster ses berlingots de mer à l’occasion de l'Exposition universelle de Milan. L’entreprise cancalaise sera de nouveau à l’honneur le 3 décembre 2015 dans le cadre de la Cop 21 pour illustrer les projets durables d'exploitation des ressources marines.



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...