Accueil > Actualités > Buléo : du projet étudiant aux linéaires de la grande distribution !

Buléo : du projet étudiant aux linéaires de la grande distribution !

Projet innovant

Imaginé par 4 étudiants et primé dans le cadre du concours des Entrepreneuriales, le poisson surgelé ludique « Buléo » présente tous les ingrédients de la success-story. Désormais fabriqué par Maréval à Saint-Evarzec (Finistère), sa commercialisation en grande surface a débuté en ce mois de septembre 2015. Les premiers chiffres sont plus qu'encourageants !

L’idée derrière Buléo ? Une alternative ludique au poisson pané destinée aux enfants. En forme de poisson, ce steak de saumon – maintenant aussi décliné au thon et au colin – et au fromage est né dans la tête de quatre étudiantes de l’ESIAB-UBO et de la Licence Entrepreneuriat de l’IUT de Quimper, à l’occasion du concours universitaire Les Entrepreneuriales 2013. Le parrain du projet n’était autre que Ludovic Chouan, le responsable R&D de Maréval. Buléo a ensuite remporté le Trophée Ialys et le Trophée des projets industriels de Morlaix en 2014.

Si besoin était, ces récompenses ont achevé de convaincre Maréval, filiale du groupe La Française de Gastronomie, de produire et commercialiser le produit. « Buléo nous permettait d'aller sur un marché destiné aux enfants où nous ne sommes pas présents. Il permet aussi de désaisonnaliser notre activité », explique Patrick Jagut, directeur général. Buléo est aujourd’hui décliné en six recettes, avec trois poissons - saumon, tho et colin - et deux fromages.

L’innovation des quatre étudiants a été présentée au printemps 2015. Retenu par Carrefour, Buléo est présenté dans un prospectus national des hypers et supermarchés de l'enseigne. Casino vient également de l’adopter pour son réseau d'hypermarchés.

Les premiers résultats sont très encourageants dans la mesure où, après seulement quelques semaines, les ventes de Buléo représentent déjà 2,5 % du chiffre d’affaires de Maréval !

Source : « Buléo. Du concours étudiant à l’assiette » (Jacky Hamard), Le Télégramme du 23 septembre 2015



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...