Accueil > Actualités > Brocéliande : un an après, le porc « Bien Elevé » de la Cooperl a bien grandi !

Brocéliande : un an après, le porc « Bien Elevé » de la Cooperl a bien grandi !

Brève

La coopérative bretonne Cooperl Arc Atlantique a lancé fin 2014 la marque d’éleveurs Brocéliande pour commercialiser des produits transformés à base de porc 100% français, élevé sans antibiotique et nourri sans OGM. Après un an de commercialisation en grandes surfaces, les ventes des produits « Bien Elevé » de Brocéliande ont été multipliées par 20 en 2015 !

Plus de 280.000 produits « Bien Elevés » sont aujourd’hui vendus chaque mois dans 1.200 points de vente. Au-delà des enjeux sociétaux et du caractère vertueux de la démarche (porc sans antibiotique, sans OGM, 100% français…), les produits Brocéliande sont appréciés par les consommateurs pour leur qualité et leur goût. « Chaque opération de dégustation en magasin est suivie d’une progression durable des ventes. » se réjouit ainsi Thierry du Teilleul, directeur du marketing.

Côté élevage, ce sont plus de 300 exploitations du Grand Ouest, principalement de Bretagne, de la coopérative Cooperl Arc Atlantique qui respectent le cahier des charges exigeant du « porc élevé sans antibiotique dès la fin du sevrage ». Équilibrée et de qualité, l'alimentation des porcs est principalement composée de céréales sans OGM (<0,9%). L’ambition est d’atteindre 1,5 millions de porcs ainsi élevés d’ici fin 2017.

Parallèlement, l'innovation est aussi au menu et la gamme de produits Brocéliande va être élargie : pas moins de 40 nouvelles références sont annoncées pour 2016 !

Enfin, en Chine, principal débouché de la marque à l’export le développement est également très prometteur. Brocéliande est en effet la première marque de jambon cuit français dont la vente a été autorisée en Chine. Lancées à l’automne 2015, 4 références de jambon « Bien élevé » de qualité premium, issu de porcs nés, élevés et transformés en France jambon sont déjà commercialisées dans une cinquantaine de points de vente, principalement à Shanghai et Pékin.

Le potentiel de développement est important sur un marché chinois sensible à la « qualité France » et dont le porc est la première viande consommée : 39 kg par hab/an contre 34 kg en France ! Brocéliande ambitionne d’y commercialiser 50 tonnes de produits dès la première année et jusqu'à 200 tonnes en 2017.



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...