Accueil > Actualités > Breizh Sukr veut créer une filière bretonne de la betterave à sucre Bio

Breizh Sukr veut créer une filière bretonne de la betterave à sucre Bio

Projet innovant

La filière Bio de la betterave à sucre est aujourd’hui quasi-inexistante en Europe alors que la demande croît de près de 20% par an. Bernard Cano, à l’origine du projet Breizh Sukr, veut donc y remédier en créant une nouvelle filière en Bretagne. Les premiers hectares de culture test de betteraves sucrières Bio viennent d’être plantés au Lycée du Gros-Chêne de Pontivy.

La Bretagne importe aujourd’hui toute sa consommation de sucre Bio, soit plusieurs milliers de tonnes par an. Bernard Cano, qui avait déjà fondé la société de transformation de produits issus de l’agriculture biologique Edou Breizh et contribué à relancer la culture de sarrasin de Bretagne, a donc initié le projet Breizh Sukr. L’objectif ? Créer une nouvelle filière locale, économiquement viable – pour les cultivateurs plus particulièrement – et respectueuse de l’environnement.

Bernard Cano veut « abattre les barrières mentales qui consistent à dire que les betteraves, on ne peut pas en faire dans notre région. » Des agriculteurs, certains industriels comme Breizh Cola ou encore le réseau de distribution Biocoop le suivent déjà. De même que la Région Bretagne, le Pays de Pontivy ou encore l’Agence de l’Eau qui apportent leur soutien financier.

Six hectares tests s’apprêtent à être plantés au Lycée du Gros-Chêne à Pontivy mais aussi près de Saint-Malo, Rennes et dans le Finistère. Il restera évidemment des étapes techniques à franchir concernant notamment le désherbage mécanique des parcelles. De même concernant la transformation car, dans un premier temps, les betteraves seront envoyées à Caen dans l’usine sucrière la plus proche. Mais l’IUT de Pontivy et l’Université de technologie de Compiègne (UTC) planchent sur une mini-sucrerie, économe en eau et respectueuse de l’environnement, qui serait implantée à Pontivy.

Pour Breizh Sukr, l’objectif à 10 ans vise à produire 5.000 tonnes de sucre non raffiné à partir de 500 hectares de culture de betteraves Bio, mais aussi à transférer le modèle dans d’autres régions.

Breizh Sukr (06 42 04 98 67) recherche encore des agriculteurs Bio ou en conversion pour poursuivre la mise en place de parcelles d’essais.

Source : « Agriculture. Il parie sur la betterave à sucre bio en Bretagne » (Stéphanie Hancq), Ouest-France Entreprises du 6 avril 2016



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...