Accueil > Actualités > Agriculture de précision : Even Amont promeut l’usage du drone

Agriculture de précision : Even Amont promeut l’usage du drone

Brève

Even Amont, le pôle amont agricole de la coopérative agroalimentaire finistérienne, propose à ses adhérents et clients une nouvelle prestation. Il s’agit de recourir à l’utilisation de drones volants afin de moduler les apports d’engrais et de traitement dans les parcelles agricoles.

En collaboration avec la start-up spécialisée Airinov et l’Entreprise de travaux agricoles (ETA) Hamon de Pédernec (Côtes d’Armor), « 250 vols sur plus de 1.000 hectares vont être réalisés cette année sur le colza, le blé l'orge et le triticale », présente Jean-Luc Ménard, le directeur d'Even Amont. Chacun de ces vols nécessite préalablement une autorisation spécifique qui peut parfois prendre un certain temps (proximité avec une zone portuaire ou aéroportuaire notamment).

Mais le drone présente des avantages indéniables par rapport au satellite dans la mesure où il vole sous les nuages et que les mesures relevées par les capteurs sont nettement plus précises. Une fois cartographiée, les données collectées par le drone permettent de moduler les apports d’engrais et de traitement très précisément, ce qui présente un intérêt économique mais aussi environnemental.

L’ETA Hamon a consenti un investissement de 50.000 € pour l’acquisition d’un drone et de ses équipements. Denis Hamon, « l’agridroniste » a également dû passer le brevet obligatoire de piloté de drone.

Even Agri facture 30€ l’hectare pour la prestation globale (drone + épandage) mais estime à 60€ net par hectare le gain pour l’agriculteur grâce à des rendement augmentés de 5 à 6 quintaux/ha.

Source « Culture. Le drone pour économiser l'engrais » (Frédérique Le Gall), Le Télégramme du 11 mai 2016

--

Voir aussi la vidéo réalisée par Le Télégramme :


par Letelegramme



Commentaires

Poster un commentaire


Loading comments ...

Loading comments ...